Témoignages de Géraldine et Franck : un couple bien dans sa tête et bien dans son corps

Géraldine et Franck, un couple bien dans sa tête et bien dans son corps. ils ont décidés de gagner ensemble contre le surpoids et le mal-être qui va avec. Et ils nous parlent de cette tranche de vie !

Géraldine et Franck qui êtes-vous ?
Géraldine : Nous sommes mariés depuis 10 ans, nous avons un garçon de 5 ans, j’ai 33 ans et mon mari 44 ans, et nous avons suivis ce régime ensemble.

Qu’est ce qui fait que vous êtes à la Une aujourd’hui ?
Franck : Parce que j’ai traversé une étape cruciale de ma vie, qui m’a motivé à perdre du poids. J’ai commencé le 3 Janvier 2014, un régime et à ce jour, j’ai perdu 45 kilos.
Géraldine : J’ai commencé également ce régime le 3 janvier 2014, tout d’abord pour encourager Franck, et j’ai perdu 10 kilos.

Quand vous vous êtes mariés en 2004, vous étiez je crois au poids d’aujourd’hui, vous avez grossis durant ce laps de temps ?
Géraldine : Oui, et je suis même un peu plus mince que quand je me suis mariée. J’ai pris du poids sans vraiment m’en rendre compte, la vie, la grossesse, l’alimentation, je ne prenais pas trop soin de moi, et grâce à Josette, j’ai pu retrouver ma ligne d’ll y a 10 ans.
Franck : Ma prise de poids à été favorisée par mon travail chez un traiteur. J’ai voulu me faire opérer il y a deux ans, car je n’arrivais pas à maigrir, je pensais que je n’avais pas la force de perdre autant de poids.
Géraldine : Mon mari à une alimentation décalée, du fait qu’il travail de jour comme de nuit, donc il ne mangeait pas le matin et il se rattrapait le soir et pouvait rester deux jours sans manger.
Franck : Mon fils et ma femme m’ont vraiment soutenus. A l’époque je voulais absoulement me faire opérer en effectuant une sleeve(*). Le jour de mon entrée à l’hôpital, j’ai appris le décès d’un proche qui à tout remis en question, il n’y a donc pas eu d’opération. Normalement, l’hôpital devait me recontacter, et,ils ne l’ont pas fait, peut-être était ce un signe. C’est alors que l’on nous a présenté Josette, qui nous a été chaudement recommandée, et puis voilà ! et j’ai commencé le 3 janvier.

Comment est-ce qu’on peut perdre autant de kilos en si peu de temps ?
Géraldine : Franck est très sérieux et très strict. Une fois qu’il a décidé quelque chose, rien ne l’empêchera d’atteindre son objectif. Même quand nous étions invités il ne se laissait pas tenter. Je suis très fière de mon mari, et je l’encourage à persévérer, à raffermir en faisant du sport. Franck : J’ai presque atteint mon objectif, j’ai encore 5 kilos à perdre. Symboliquement, pour faire table rase de ce passé de gros, je me suis débarassé de mes anciens vêtements, je les ai donnés à une association caritative.

Quelles ont été vos motivations ?
Géraldine : Un jour Franck à rejoins notre fils de 4 ans à l’époque, dans la piscine gonflable, et il lui à dit «tu es trop gros» et il a pleuré.
Franck : Ca m’a fait réfléchir, d’autant que j’avais des soucis de santé liés au surpoids, notamment l’apnée du sommeil

Expliquez à nos lecteurs et lectrices, pourquoi vous êtes habillés en tenue de mariés ?
Géraldine : Mon mari qui est toujours aussi amoureux, insistait pour que nous renouvellions nos voeux. Je lui avait donc promis à l’époque que nous le ferions à nos dix ans de mariage, dix années que je n’ai pas vu passer d’ailleurs, c’est arrivé très vite. Nos 10 ans de mariage étant en décembre, il a fallu songer à se prendre en main pour à nouveau rentrer dans nos tenues. Nous nous étions fixés comme objectif décembre, et en Mai, nous entrions déjà dans nos tenues. D’ailleurs Franck à dépassé son objectif puisque son costume est trop grand. Quant à moi, je ne me sentais pas bien comme ça, je pesais 84 kilos, et j’avais envie d’être toujours coquête, et je voulais à nouveau entrer dans ma garde-robe d’avant. Aujourd’hui avec 74 kilos je me sens nettement mieux et peut à nouveau prendre soin de moi.

Comment arrives-tu à concilier ton métier de traiteur et ta nouvelle hygiène de vie ?
Franck : Je fais attention, je me suis donné une hygiène de vie. Tout est une question de volonté et d’être bien coaché. Je ne veux pas revenir en arrière, je me rappelle et c’est pas si vieux, la galère que c’était quand il fallait prendre l’avion, je pesais 140 kilos et c’était un calvaire.

Votre témoignage à lui seul est un encouragement pou chacun. Qu’est-ce que ça a changé pour vous?
Franck : Ca vaut le coup. J’avais l’apnée du sommeil, j’étais essouflé, je ronflais. Dès que j’ai commencé à perdre du poids, tous ces symptômes ont disparus.
Géraldine : Ca a changé que je peux acheter plus d’habits à mon goût, je peux choisir ce qui me plait, la couleur que je veux, dans le magasin que je veux. Je suis plus à l’aise dans mon corps, dans ma tête, j’ai à nouveau la soif d’apprendre de nouvelles choses.
Franck : Je peux aller au centre commercial acheter mes vêtements, car avant il fallait que je prenne l’avion pour m’habiller. Maintenant je prends peut-être une demi heure pour choisir mes vêtements, car avant c’était «i bon kon sa», c’était jogging. Maintenant je suis coquet, j’associe les couleurs, ça fait d’ailleurs beaucoup sourire mon épouse.

(*) La gastrectomie longitudinale, encore appelée sleeve, la plus fréquemment pratiquée, consiste à retirer environ les 2/3 de l’estomac, afin de former un tube).